Madame, Monsieur, Chers actionnaires,

L'année 2020 aura été pour beaucoup une épreuve et pour tous une source d'incertitude. C'est pourquoi l'équipe de gestion d'Altur Investissement a dédié son temps à accompagner les dirigeants des Sociétés du portefeuille tout en concrétisant la rotation des sociétés accompagnées.

Huit investissements réalisés en 2020 et une cession

Altur Investissement a réalisé neuf opérations sur l'ensemble de l'année 2020.
Début 2020, Altur Investissement a finalisé son investissement au capital de Pompes Funèbres de France ainsi qu'au capital d'un portefeuille de six sociétés dans des secteurs diversifiés et innovants (VoIP, sécurité, santé, transition énergétique, logiciel et industrie), racheté en secondaire.

Altur Investissement a également investi, en février, au capital de l'Hôtel Mercure Lyon Centre Château Perrache, un hôtel 4 étoiles de 120 chambres.

Courant 2020, Altur Investissement a également répondu aux appels de fonds, pour un montant total de 0,74 million d'euros, de Capital Santé 2, fonds dédié au secteur de la santé et géré par les équipes de Turenne Groupe et de Turenne Hôtellerie 2, fonds dédié au secteur de l'hôtellerie et géré par les équipes de Turenne Groupe.

En 2020, Altur Investissement a souhaité soutenir son portefeuille. Pour cela, nous avons réinvesti au capital de deux participations historiques, Acropole (prothèses orthopédiques) et Countum (compteurs d'hydrocarbures).

Concernant la cession, Altur Investissement a cédé sa part très peu significative au capital de Pellenc Selective Technologies au profit de son dirigeant.

Impact de la crise sanitaire sur le portefeuille

A la suite de ces opérations, l'actif net réévalué du portefeuille de participations s'élevait à 43,6 M€ au 31 décembre 2020. L'ANR est stable par rapport à l'ANR au 30 septembre 2020 (9,52 €) mais connait une baisse de 4,6% par rapport au 31 décembre 2019 après distribution des dividendes.

Perspectives 2021

Altur Investissement a annoncé un programme de cessions début 2020 qu'il souhaite maintenir en 2021. Cependant, dans le contexte actuel, il est difficile d'anticiper les évolutions de l'activité des sociétés accompagnées et donc de planifier et de réaliser un programme précis de cessions. La société est dépendante du contexte sanitaire et de ses répercussions sur la situation macroéconomique, de la stratégie de cession engagée en concertation avec les dirigeants et les autres actionnaires ainsi que l'évolution du marché du private equity.

Nous vous remercions de votre confiance.

François Lombard