HISTORIQUE DE LA SOCIETE

Altur Investissement, société de capital développement créée le 7 septembre 2006, fut admise sur le marché Alternext d’Euronext Paris en décembre 2006, et transférée sur le compartiment C d’Euronext en juin 2015.

Altur Investissement est une société de capital développement qui investit et désinvestit en direct ou en co-investissement avec des fonds de capital investissement.

Fin 2007 et 2008, deux augmentations de capital par exercice de BSA (Bons de Souscription d’Actions) ont permis de lever un total de 7,5 M€ et de finaliser plusieurs investissements lors des mois suivants.

Afin de lui permettre de saisir des opportunités d'investissement, la Société a par la suite réussi une levée de fonds fin 2009 de 7,8 millions d'euros, portant ainsi la taille de son actif net réévalué à environ 34 M€.

Afin d'apporter une réponse favorable à la recherche de liquidité exprimée par certains de ses actionnaires et d'extérioriser une valeur appropriée de la Société, Altur Investissement a mené avec succès une offre publique de rachat d’actions fin 2012 qui a porté sur un peu plus de 10% du capital.

En se positionnant sur le segment du capital développement et des transmissions pour des PME en forte croissance, la Société est devenue l’un des principaux acteurs indépendants côtés sur ce marché.

STRATEGIE D’INVESTISSEMENT

Altur Investissement a vocation à accompagner, en tant que seul investisseur ou investisseur de référence, les PME patrimoniales ou familiales en forte croissance, essentiellement non cotées. Altur Investissement accompagne ces entreprises au potentiel important et participe à leur développement pour qu’elles deviennent leaders dans leurs secteurs.

Altur Investissement se positionne dans les cinq secteurs de spécialisation suivants :

  • Santé
  • Services externalisés
  • Distribution spécialisée
  • Industrie
  • Hôtellerie

Le savoir-faire des sociétés ciblées par Altur Investissement leur permet de se positionner sur des marchés en forte croissance, disposant d’un avantage concurrentiel important, dans des secteurs de pointe comme dans l’industrie traditionnelle.

La Société prendra des participations en fonds propres et quasi-fonds propres en position généralement minoritaire dans des entreprises principalement non cotées ayant une valeur d’entreprise généralement inférieure à 100 millions d’euros. L’ancienneté de ces entreprises permettra d’apprécier avec objectivité la réalité de leur positionnement sur un marché ainsi que leurs perspectives de croissance.

La Société peut également réaliser des investissements avec effet de levier, notamment lors de l’acquisition d’une société par le management en place (MBO) ou de refinancement de la part du dirigeant dans le capital (OBO).